Téléchargez l'étude complète 

L’écosystème immobilier tout entier se transforme et se mobilise pour la transition. Un langage commun de l’ESG se dessine. L’intégration de critères ESG dans chaque étape de la vie d’un produit immobilier devient désormais la norme.

Points clés

  1. Renforcer sa résilience face aux facteurs physiques

    Alors que les catastrophes climatiques battent désormais des records en toute saison, l’immobilier se trouve lourdement impacté. 

  2. Passer des trajectoires à l’action

    Après une vague de publications règlementaires ayant posé le cadre de jeu de prochaines années (décret tertiaire, trajectoires net zéro carbone, feuilles de routes biodiversité, etc.), 2022 et 2023 ont été l’occasion pour les acteurs de l’immobilier de poser leurs jalons et de construire leurs outils ESG. Le temps est désormais au déploiement des actions, à la tenue de la promesse.


  3. Embarquer toute la chaine financière dans son sillage

    L’écosystème immobilier tout entier se transforme et se mobilise pour la transition. Un langage commun de l’ESG se dessine et des grilles de (dé)valorisation sont de plus en plus partagées par la place. 


  4. Se préserver des risques réputationnels

    L’immobilier est un outil d’investissement plébiscité. Les acteurs de cette chaîne, assureurs, foncières, sociétés de gestion de portefeuilles mais également banques et conseillers en gestion de patrimoine ont intégré petit à petit l’ESG comme un facteur de différenciation commerciale mais également comme un facteur de risque. 
     

Vos contacts