Article

L’impact des nouvelles règlementations environnementales en résidentiel

03 févr. 2022

By Cedric NICARD

module-images-articles-cedric-nicard

Le logement se trouve au cœur d’une série d’évolutions règlementaires majeures qui vont largement impacter le marché immobilier des prochains mois et années.

La construction neuve se voit recadrée spatialement d’abord par la mise en œuvre progressive des principes de Zéro Artificialisation Nette qui limitera l’étalement urbain et notamment pavillonnaire. Structurellement également depuis le 1er janvier 2022 avec l’entrée en vigueur de la RE 2020, nouvelle règlementation pour la construction intégrant désormais des limites d’émissions carbone des logements.

Le parc existant tend lui aussi à se décarboner. Après que le DPE est devenu opposable en 2021, les « passoires énergétiques » vont peu à peu disparaitre du marché. Cela commencera dès 2023 avec l’interdiction de mise en location d’un logement classé G alors considéré comme indécent puis couvrira les classes F et E d’ici 2034. Les énergies fossiles, seront elles aussi peu à peu bannies avec des premiers jalons à l’été 2022 par l’interdiction d’installation de chaudières au fioul.

Au-delà du cadre purement règlementaire, cette évolution est un moyen de limiter l’impact sur le portefeuille de la hausse structurelle des prix de l’énergie mais également une source d’opportunités immobilières par la revitalisation de friches et bâtiments oubliés par l’aménagement urbain de ces dernières décennies. Faisons preuve d’imagination pour redonner du sens à notre immobilier.

Retail Talk 

Inscrivez- vous à notre Newsletter pour recevoir les dernières actualités, tendances