Sur une tendance haussière depuis 2016, le marché lyonnais a marqué le pas en 2020. Alors que le 1er semestre a été dynamique, l’activité est en retrait au cours du 3ème trimestre. Pour cause la phase de confinement associée à la faible visibilité du marché ont conduit à un décalage dans le calendrier des opérations.