Après un 1er trimestre qui marquait déjà le pas après 4 années exceptionnelles, le 2ème  trimestre s’est heurté violemment à la crise sanitaire qui est venue mettre le marché logistique comme l’ensemble des marchés immobiliers – et plus généralement l’économie – au ralenti. Pour la France entière, la demande placée logistique au 1er semestre 2020 s’élève à 1 209 900 m², soit une baisse de 50 % par rapport au 1er semestre 2019.