8 avril 2022

CBRE, leader mondial du conseil en immobilier d'entreprise réagit aux chiffres Immostat du 1er trimestre 2022. Ce début d'année 2022 s'inscrit dans une très dynamique positive, dans la continuité de 2021 mais le contexte actuel laisse planer des incertitudes pour la fin d'année. Pierre-Louis Dumont, Directeur Exécutif Agence I&L France et François-Régis de Causans, Directeur Investissement I&L dressent le bilan de ce 1er trimestre et se projettent pour les 9 prochains mois.

Le marché utilisateurs : un 1er trimestre 2022 dans la continuité de 2021

Avec près d'1 M de m² placés en logistique à l'échelle de la France (978 700 m²), le 1er trimestre s'inscrit dans le prolongement de la fin 2021, avec une hausse de 23 % par rapport au 1er trimestre 2021 et se positionne plus globalement comme un très bon trimestre. L'agro-alimentaire a été particulièrement actif au cours de ce 1er trimestre témoignant du dynamisme de ce secteur économique, et son corollaire la poursuite de la réorganisation de leur supply chain dans un environnement concurrentiel, avec, en particulier, plusieurs transactions XXL reconnues . « Les besoins des utilisateurs réels sont mais le climat géopolitique en poussent certains à davantage de prudence dans les prises de décision, en particulier pour les plus grands projets », commente Pierre-Louis Dumont, Directeur Exécutif Agence I&L France.

La tension sur l'offre continue de brider certains marchés comme Rhône-Alpes ou bien encore PACA qui pousse les entreprises à se positionner sur des localisations alternatives de 2ème voire 3ème couronne de métropoles. « Ce phénomène de rapport témoigne des besoins et de l'envie de faire des utilisateurs malgré une offre lacunaire. Néanmoins, cet éloignement croissant des barycentres de distribution se fait au prix de coûts de transport supplémentaires et d'un impact environnemental non souhaité », ajoute Pierre-Louis Dumont .

L'investissement surf sur le dynamisme du marché utilisateurs

Les fondamentaux du marché de la logistique restent très bons. «  Dans ce contexte d'incertitude, les produits avec des flux locatifs sécurisés à long terme sont toujours recherchés par la majeure partie des investisseurs. » Les produits en blanc ou avec des durées de baux courtes continuent d'intéresser ceux qui cherchent à capturer les croissances des valeurs locatives et générant ainsi des rendements supérieurs ces dernières années  », commente François-Régis de Causans, Directeur Investissement I&L. Cependant, au-delà de l'attrait structurel et à long terme de cette classe d'actif, le climat actuel est particulièrement complexe et les tendances à court et moyen termes ne sont pas clairement révélés.

Plus de communiqués de presse