30 janvier 2019

Nous avons organisé, juste après le vote du 15 janvier dernier, perdu par Theresa May, un point client Brexit, au cours duquel Edouard Fernandez-Bollo, secrétaire général de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) nous a présenté l’activité de l’autorité de régulation dont il a la charge, en lien avec le Brexit et notamment la délivrance des agréments qui viendraient se substituer au passeport financier, une fois le Brexit effectif. Après les développements les plus récents sur ce sujet, il nous paraît éclairant de revenir sur cette conférence et d’analyser comment le Brexit a et va impacter le marché des bureaux en Ile-de-France

Veni, Vidi, Brexi(t) ?

 

Il y a 2 ans et demi, quelques mois seulement après le vote des Britanniques en faveur du Brexit, nous avions réalisé un sondage auprès des intervenants du marché immobilier, qui disaient, en majorité, 1/ que le Brexit aurait un impact plutôt positif sur la dynamique du marché utilisateurs des bureaux en Ile-de-France et 2/ que cet impact positif se matérialiserait dans les 2 ans…
… Près de 3 ans après, force est de constater que les transactions locatives majeures en lien avec le Brexit se comptent sur les doigts d’une main … le Brexit n’a donc que très marginalement participé à la très bonne dynamique du marché locatif francilien en 2017 et 2018.
Nous n’en restons donc, à ce stade, qu’aux déclarations d’intention, certes plusieurs dizaines en faveur de Paris, qui apparaît en très bonne place dans la compétition entre places financières européennes.


1ère étape : le régulateur


L’ACPR est l’autorité compétente française pour l’agrément et le contrôle de la plupart des acteurs du secteur financier. A ce titre, elle gère le passeport européen, et donc les demandes d’agrément, au même titre que les autres régulateurs européens, des établissements financiers, bénéficiant du passeport, et souhaitant poursuivre leurs activités en Europe continentale (+ Irlande), une fois le Brexit effectif.
L’activité de l’ACPR en lien avec le Brexit est soutenue et cette dernière estime que les principaux établissements financiers sont aujourd’hui préparés sur le plan réglementaire, avec un enjeu important néanmoins autour du type de Brexit : deal ou no-deal.

Prochaine étape : le conseil immobilier ?


Une fois seulement les questions réglementaires traitées et la forme du Brexit connue, les différents établissements financiers souhaitant poursuivre leurs activités sur le continent se soucieront du volet immobilier. A titre d’exemple, en cas de deal, avec une période de transition de deux ans, ça sera autant de temps que pourront mettre à profit les établissements financiers pour arrêter leurs choix de relocalisation.
Quelle sera la portée de ces relocalisations ?  Le régulateur affirme qu’il sera très vigilant quant au risque de coquille vide, simple boîte aux lettres sur le continent, l’ensemble des activités restant à Londres. Il exigera donc une relocalisation de fonctions dirigeantes et de contrôle au minimum, à laquelle pourra s’ajouter une relocalisation de fonctions commerciales, au plus près des bassins de clients.
Ensuite, l’effet de place, d’agglomération sera primordial et, sur ce plan, Paris bénéficie d’infrastructures de marché déjà puissantes, de la présence des superviseurs (ESMA, EBA) et d’un écosystème financier déjà très développé.

Notre scenario : the Long goodbye


La City de Londres ne s’est pas faite en un jour… et ne se défera pas en un jour non plus… et surtout restera une place financière de taille mondiale. Un rééquilibrage vers l’Europe continentale se fera donc dans le temps, en faveur de quelques places financières en Europe, parmi lesquelles Paris figure en très bonne place.

 

 

Vous aimerez aussi...

Logistique, logistique, logistique

Logistique, logistique, logistique

La logistique est le nerf de la guerre qui oppose Amazon aux distributeurs traditionnels.
Le marché résidentiel haut de gamme à Paris en infographie

Le marché résidentiel haut de gamme à Paris en infographie

L'immobilier résidentiel haut de gamme bat des records
Unibail-Rodamco-Westfield : un rapprochement évident, mais pour qui ?

Unibail-Rodamco-Westfield : un rapprochement évident, mais pour qui ?

En rachetant Westfield en décembre, Unibail-Rodamco a confirmé sa stratégie de concentration sur des centres de shopping de destination, dit flagships.
Une nouvelle donne fiscale pour les investisseurs immobiliers

Une nouvelle donne fiscale pour les investisseurs immobiliers

Vers des TRI moins élevés ou des stratégies à plus forte valeur ajoutée ?
Face au risque, le “retail bashing” ne paye pas

Face au risque, le “retail bashing” ne paye pas

L'édito de Jerôme Le Grelle
Centres-villes : comment réamorcer l’investissement commercial ?

Centres-villes : comment réamorcer l’investissement commercial ?

La Mission prospective sur la revalorisation commerciale des villes petites et moyennes, animée par André Marcon, a rendu son rapport.