Forum

Le 39ème Forum CBRE, le 30 janvier 2014

Sur un plan général et également pour les marchés immobiliers, 2013 aura été décevante. Certes le marché de l’investissement est resté animé mais les marchés locatifs, pour leur part, montrent des volumes de transaction inférieurs à nos prévisions et reviennent vers les chiffres de l’année 2009, année de forte récession économique.
 
Or 2013 a connu une croissance nulle ou presque mais pas de récession, ce qui nous fait penser que des causes externes sont venues contrarier les corrélations habituelles entre activité économique et surfaces traitées. Cette contraction en partie inattendue peut préparer un rattrapage en 2014 comme une stabilisation aux chiffres de 2013.
 
Quoiqu’il en soit, 2013 a vu émerger ou se confirmer des tendances qui vont influencer les années à venir et auxquelles nous devons porter attention :

  • L’intérêt des capitaux internationaux pour la France
  • Cet immobilier qui change…
  • Tertiaire : immeuble et productivité
  • Le property management, de la gestion à la valorisation
  • Loi de décentralisation : décryptage
  • La tendance que l’on souhaiterait voir disparaître
 
Le bilan des marchés immobiliers

Retrouvez toutes les vidéos en HD ici.

Les tendances

Retrouvez toutes les vidéos en HD ici.
Communiqué de presse 39ème ForumCommuniqué de presse 39ème Forum
Vision européenne des marchés immobiliers par Mike StrongVision européenne des marchés immobiliers par Mike Strong

Le 38ème forum CBRE, le 31 janvier 2013

 
Quelles sont ces opportunités et comment les saisir ? Les marchés immobiliers ont connu en 2012 un parcours assez chaotique au rythme des périodes pré et post électorales et des chocs externes. En même temps, les chiffres de l’année sont conformes aux prévisions ou en sont proches. Certes 2012 a été moins favorable à nos marchés que 2011 à bien des égards, mais il n’y a pas eu d’effondrement.

Du côté des surfaces louées ou achetées, les chiffres restent supérieurs à 2009 voire à 2008. Par contre, les évolutions des prix auront été plus divergentes.  Les conclusions sont les mêmes qu’en 2011 :

  • la rareté du neuf n’est pas encore assez forte pour stabiliser les loyers
  • le marché de l’investissement est resté centré sur les actifs les plus sécurisés où les prix se maintiennent.

Au cours des derniers mois, nous avons observé une forme de stabilisation dans le comportement des acteurs et nous pensons donc que le rythme de notre économie en 2013 sera comparable à celui de 2012. Pourtant, même dans un marché où il y a peu de changements sensibles à attendre, des opportunités certes moins nombreuses et plus spécifiques sont à saisir.

> Les vidéos du bilan des marchés immobiliers :


Retrouvez toutes les vidéos en HD ici.
Slides M. Strong : Marchés immobiliers - une vision mondiale et européenneSlides M. Strong : Marchés immobiliers - une vision mondiale et européenne
Slides M. Strong: Property Market Trends and Prospects -Global and European PerspectivesSlides M. Strong: Property Market Trends and Prospects - Global and European Perspectives
Synthèse du débat : quelles opportunités en 2013 ?Synthèse du débat : quelles opportunités en 2013 ?

> Les vidéos des réactions des invités au forum CBRE :


Retrouvez toutes les vidéos en HD ici.

 

Le 37ème forum CBRE, le 24/01/2012

L’année 2010 avait été celle du rebond de l’économie et des marchés après la récession de 2009. Si les volumes anticipés pour 2011 sont ceux que nous avions prévu, le déroulement de l’année et surtout sa seconde moitié a réduit la visibilité sur les marchés immobiliers et accru leur volatilité.
Le regard que nous portons sur 2011 est donc ambivalent. D’un côté, les chiffres sont plutôt acceptables et plus encore si on les compare aux autres grands marchés. De l’autre, les évolutions structurelles attendues, telle que l’apparition de poches de rareté sur l’offre neuve ou la réactivation plus globale du marché de l’investissement, ne se sont pas produits ou n’ont pas eu d’effet.
Un mot pourrait symboliser l’année 2011 et ce mot c’est la confiance, une confiance qui a été mise à mal dans tous les domaines du politique à l’économique. Dans ce contexte, où l’on doute de tout, doit-on aussi douter de l’immobilier ? Cette visibilité réduite et cette volatilité modifient-elles les structures de nos marchés et avec quels impacts sur 2012 ?

Marché immobilier en Europe 2011/2012Marché immobilier en Europe 2011/2012

Le 36ème forum CBRE, le 20/01/2011

Pour le secteur immobilier, l’année 2010 aura été conforme à ce que l’on pouvait en attendre, en particulier pour l’immobilier d’entreprise. Lors du Forum 2010, nous avions parlé de convalescence des marchés. C’est sensiblement ce qui s’est passé puisque nous avons vécu à peu près partout une lente amélioration caractérisée surtout par la progression des volumes de transaction, que 2011 devrait reproduire. Par contre les valeurs locatives, comme vénales, n’ont pas connu la même évolution positive générale. Seul le prime, dans le domaine de l’investissement, a vu son prix progresser sous la pression des acquéreurs.

Par conséquent pour 2011, nous pensons que c’est la question de l’évolution des valeurs qui va être centrale. D’un côté les marchés poursuivent leur adaptation et des poches de rareté vont commencer à apparaître. De l’autre, l’environnement fiscal et légal va changer l’année prochaine à plus d’un titre. Enfin, après la récession, le comportement des acteurs a évolué et il nous semble donc intéressant de réfléchir aux nouvelles valeurs de l’immobilier, thème sous lequel nous plaçons ce 36ème Forum. La présentation des marchés est suivie d'une intervention exceptionnelle de Luc Ferry, Philosophe.

Télécharger les slides du forumTélécharger les slides du forum

Le 35ème forum CBRE, le 28/01/2010

L'intervention de Brett White, Président et CEO de CBRE et les vidéos de chaque marché immobilier

Nous venons de traverser 2 années très difficiles dont les conséquences vont mettre du temps à s'estomper. Même si nous pensons que le point bas en matière de volumes de transaction ou de montants investis a été atteint en 2009, l'impact de la récession sur les valeurs, la construction neuve et les taux de vacance va continuer à se faire sentir en 2010.

La majorité des analystes semble penser que si la récession est derrière nous, la reprise sera lente à venir. Ceci nous pousse à regarder plus loin que 2010 et à nous demander quels pourront être les moteurs de l'immobilier dans un monde occidental vivant une croissance plus lente. Or les défis sont nombreux et ces défis sont porteurs de changements et d'opportunités pour l'avenir.

Le Forum 2010 s'intitule "Immobilier, Défis & Avenir" parce que le moment est bien choisi à nos yeux pour changer de perspective.

Notre invité est Christian Blanc, Secrétaire d’Etat chargé du Développement de la région capitale.

Téléchargez les slides de la présentation "Les défis de l’immobilier"Téléchargez les slides de la présentation "Les défis de l’immobilier"

Le 34ème Forum CBRE, le 27/01/09

Nous vivons une période troublée à la fois dans le domaine économique et dans le domaine immobilier. De nombreux observateurs disent que le monde sera différent après cette crise et que nous aurons à accepter des évolutions qui s'imposeront à nous.

Bien sûr, l'immobilier ne va pas échapper à ces changements. C'est pourquoi cette année nous vous commentons les chiffres de 2008 et les perspectives pour 2009 et au-delà en essayant de répondre à la question :
"L’immobilier est-il à réinventer ?"

Nos débats ont été conclus par une intervention d'Erik Orsenna, de l'Académie Française, qui nous donne sa vision sur le rôle des crises dans l'histoire pour remettre nos difficultés du moment dans une perspective de plus long terme.

Morceaux choisis en 2'40

Médias Sociaux

Médias Sociaux

77 Bellevue

There is currently no HTML content.